MicroFiber PAM

Sonder les cellules et tissus dans les tapis Microbiens et les Feuilles.

Le MICROFIBER-PAM emploie une fibre optique très mince pour l’excitation et la détection de fluorescence. Cette fibre fine permet de sonder de très petites surfaces photosynthétiquement hétérogènes, comme des sols et litières.

Description

Le MICROFIBER-PAM emploie une fibre optique très mince pour l’excitation et la détection de fluorescence. Cette fibre fine permet de sonder de très petites surfaces photosynthétiquement hétérogènes, comme des sols et litières.

microfiber PAM
microfiber PAM

Les composants du MICROFIBER-PAM : coupleur fibre optique (câbles oranges avec prolongateur central noir), quatre sources LEDs différentes (partie supérieure gauche), photomultiplicateur (boîtier gris monté sur la barre de support) et unité centrale PAM-CONTROL.

Il est possible également, en plaçant la microfibre à des profondeurs de pénétration différentes, de mesurer des gradients de photosynthèse dans les tapis microbiens et les feuilles. Pour ces études, l’extrémité pointue de la fibre de travail (W-MF-F) est avancé dans le tissu des feuilles à l’aide d’un micromanipulateur, et la mesure PAM est effectuée à des profondeurs de pénétration définies. Le système permet également de réaliser des mesures d’atténuation de la lumière à travers un échantillon.

microfiber PAM
microfiber PAM

La partie centrale du MICROFIBER-PAM est un coupleur à fibres optiques constitué d’un « diviseur de faisceau » auquel sont reliées deux paires de fibres. Ce coupleur « à quatre ports » distribue la lumière entrant dans une paire de fibres vers l’autre paire, où chaque paire de fibres peut fonctionner comme entrée.
Typiquement, le coupleur à fibres optiques conduit l’émission d’une LED vers l’échantillon et guide la fluorescence de l’échantillon vers un photomultiplicateur très sensible qui est protégé contre la lumière LED par des filtres.
L’émission lumineuse de la LED et la mesure de fluorescence par le photomultiplicateur sont coordonnées par l’unité centrale PAM-CONTROL.

L’unité centrale PAM-CONTROL permet le fonctionnement autonome du MICROFIBER-PAM mais fonctionne aussi comme une interface physique pour le fonctionnement contrôlé par ordinateur du MICROFIBER-PAM.

Configuration pour les mesures de fluorescence :

La lumière de mesure et la lumière actinique de la LED sont guidées via le coupleur de fibres optiques vers l’échantillon. La fluorescence de l’échantillon est acheminée via le coupleur de fibres optiques vers le photomultiplicateur qui est protégé contre la lumière LED par un jeu de filtres spécifiques.

Configuration pour les mesures d’atténuation de la lumière (absorbance) :

La lumière de mesure de la diode électroluminescente (I0) est guidée par le coupleur de fibre optique vers les deux fibres de sortie (I0, chemin a et I0, chemin b). Les extrémités des fibres de sortie sont tournées l’une vers l’autre de sorte que la lumière d’une extrémité peut être recueillie par l’autre extrémité. La lumière collectée (I1, chemin a et I1, chemin b) est conduite par le coupleur de fibre optique au photomultiplicateur. Le fait de placer un échantillon absorbant la lumière entre les extrémités des fibres de sortie diminue le signal mesuré en fonction du degré d’atténuation de la lumière par l’échantillon.

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “MicroFiber PAM”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *